AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez | 
 

 Les belles et la bête | Ft. Poor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Ahsoka Vanara
Vilain Indépendant

Date d'inscription : 26/03/2017
Messages : 63
Multicomptes : Nope
Dollars : 307
Avatar : Jessica Parker Kennedy

Age : 34 ans
Surnom : Patronne, Cheffe, Boss ou Queeny
Nom de code : La Reine/The Queen
Localisation : Manhattan
Pouvoir : Projection astrale, maîtrise de l'énergie mystique, grande connaissance de la magie.
Métier : Propriétaire d'une boîte de nuit appelée « La Rose Noire ».
Race : Humaine
Bon, rien avoir avec le forum, mais parce que mon nom quoi


MessageSujet: Les belles et la bête | Ft. Poor   Dim 9 Avr - 18:06


Les belles et la bête
Poor et Ahsoka


    Aujourd'hui, Ahsoka était de sortie. Non pour affaire, mais plutôt pour rendre un jugement à une certaine personne. Cela faisait un petit moment qu'elle n'était pas sortie pour agir elle-même avec les flics qui lui collent au basque, cherchant des preuves pour la coincer. Alors, Ahsoka était la fois excitée, mais aussi très en colère contre sa cible qui la forçait justement à agir elle-même. La Reine du cartel de New-York avait remis sa tenue de sorcière qui était propre à Kamar-Taj, elle arborait les couleurs jaune et noire qui faisaient sur elle, très moine tibétain. Et c'est encapuchonnée que la sorcière arrive à l'endroit où sa source lui avait indiqué avoir vu la cible pour la dernière fois. Par chance, il n'y avait que très peu d'endroit que la jeune femme ignorait à New-York surtout dans le cadre de son business, elle a donc pu se servir de l'anneau pour s'y rendre afin d'être suivie par personne. Elle était encapuchonnée de sorte à ce que ce soit seulement ses lèvres qui soient visibles.
   La cible d'Ahsoka est un homme de type caucasien, possédant des capacités assez semblables à celui d'un certain X-Men. Une longue griffe lui sort de chaque avant-bras, on aurait dit des os à première vue. Cependant, des os qui s'avèrent meurtriers, ils ont tué plusieurs des hommes d'Ahsoka. Et la Reine aimerait bien connaître les circonstances avant d'abattre l'homme comme le chien qu'il est. Et chien est le nom qui lui sied à merveille, lorsqu'on sait qu'il se bat avec ses longues griffes comme un animal. Il a laissé un vrai carnage à l'endroit où il a massacre les hommes d'Ahsoka. Et bien évidemment, ce n'était pas passé inaperçu, les médias ont vite fait de rappliquer lorsque le sujet touche à un scandale lié aux mutants ou aux optimisés. C'est le scoop qui donnera une fois de plus raison au Parti Collectif. Et si le massacre n'a pas mis en péril le lien qu'à Ahsoka dans le monde criminel, elle a perdu de l'argent dans l'histoire, car ses hommes portaient sur eux des sacs contenants de l'héroïne.

   Ce n'est probablement pas une grande perte dans le business général d'Ahsoka, mais c'est quand même à ses yeux une perte à considérer. Et la sorcière ne pardonne pas facilement, surtout quand on lui fait perdre de l'argent. Seul le sang pouvait actuellement combler le cœur de la sorcière, le sang de celui qui avait fait couler à mort celui de ses hommes. Elle voulait le faire souffrir et elle allait le faire souffrir, car c'est dans la plus profonde des douleurs qu'elle se devait d'abattre cette bête malfaisante... bien qu'Ahsoka soit probablement la plus diabolique dans ce contexte. L'homme fait face à Ahsoka qui le dévisage sous son capuchon dans cette déchetterie près du pont de Brooklyn. Sans pour autant que des mots soient échangés entre lui et la sorcière, l'homme peut sentir qu'il est menacé par cette dernière. Probablement, par réflexe ou par une forme d'instinct, ses griffes arrondies lui sortent de ses avants-bras.
   En temps normal, une bonne sorcière aurait tout de suite générer une arme via la magie, mais Ahsoka était très loin du modèle de base. Son arrogance la poussait à vouloir affronter l'homme à mains nues pour commencer. Si elle le battait ainsi, elle allait l'abattre du coup en ayant une très pauvre estime de lui, en se disant que l'homme ne serait même pas digne qu'elle utile ses pouvoirs contre lui. Elle s'avance vers lui sans une once d'hésitation, sans once de quiétude, tandis que l'homme se m'était à respirer fort comme si l'air autour de lui était chaud. Toutefois, ce n'était pas de la peur que la sorcière lisait dans les yeux de l'homme, c'était plutôt le regard d'un animal enragé près à tout pour se défendre. Sa respiration devint un cri lourd et rauque peu après qu'il s'élança dans la direction de la sorcière les griffes pointées dans sa direction.      

   Si la guerrière évite d'un mouvement simple des jambes la première griffe, elle dévie l'autre griffe en se servant de la force de l'homme à l'aide de sa main. Elle profite alors de sa parade pour donner un coup de pied dans le torse de l'homme. Elle soupire de manière hautaine à la suite sous la chute pathétique de l'homme. « Où est donc passée l'animosité qui t'as permis de tuer mes hommes ? Chien ! »
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Poor E. Sirius
X-Men - STAFF

Date d'inscription : 20/11/2015
Messages : 273
Multicomptes : Felicia & Gabrielle & Peter Fl
Dollars : 1938
Avatar : Evan Rachel "Hot" Wood

Age : 128 ans
Surnom : Poo ou PES
Nom de code : Simonia
Localisation : New York, ou quelques parts par là
Pouvoir : Régénération Cellulaire
Métier : Professeur d'histoire à l'Institut
Race : Mutante

MessageSujet: Re: Les belles et la bête | Ft. Poor   Jeu 13 Avr - 15:45




  Les belles et la bête
Poor et Ahsoka


Un bain de sang, tout du moins quelques hommes morts, des hommes faisant du trafic plus précisément, mais des hommes morts à cause d'un plus qu'humain au vu de la tournure des événements, voilà ce qui m'avait poussé à faire un tour en ville aujourd'hui. La mort de ces sales types ne me chagrinait pas le moins du monde, je ne suis pas le genre de femme à pleurer la mort de petits larcins faisant le sale boulot pour un boss qui ne mets pas un pied en dehors de son bureau, mais c'était celui qui avait agit de la sorte qui me préoccupait. Un jeune mutant laissé dans la nature avec de telle capacité était un danger pour tout le monde, mais avant tout pour lui. Parce qu'il ne faisait aucun doute qu'il avait attiré les regards sur lui, les miens, mais pas seulement. C'était même mauvais signe si je m'intéressais à lui, car je ne suis pas la première en général, d'autres sont passés avant et le résultat parfois est effrayant, enfin effrayant pour le commun des mortels bien entendu. J'ai vu tellement de choses dans ma vie que je n'ai plus peur de rien, mais les autres ont peur de moi, même si je sais jouer sur tout cela pour mettre les gens en confiance. Mais certains ne veulent pas être mis en confiance parce qu'ils ont été trahis trop de fois, et qu'ils n'arrivent plus à l'accorder à qui que ce soit. J'ai été cette bête blessée durant un temps, mais je ne le suis plus. Je sais à qui je peux faire confiance ou non, mais quand on est traqué, qu'on se sent comme un animal en cage ce n'est pas évident de réussir à accorder sa confiance à quelqu'un. Je me rends donc en ville en prenant ma moto pour me rendre dans Brooklyn, c'est là-bas que le jeune homme a été vu pour la dernière fois selon mes contacts. Je sais où le trouver mais je ne sais pas si je serais la seule à lui courir après, c'est la grande question qui me tracasse. Et ce que je pense se réalise justement. Mon potentiel petit protégé semble être aux prises avec une jeune femme que je n'ai encore jamais vraiment croisée. Je ne sais pas qui elle est, mais elle vient de violenter le jeune homme qui me fait penser à une vieille connaissance. Encore un de ces enfants ? Ou de ces clones ? Je ne saurais dire et pour le moment, je m'en fiche grandement. J'observe la scène, je ne suis pas très loin, je suis prête à intervenir lorsque la femme s'exprime. Elle respire la haine, et je comprends pourquoi lorsqu'elle parle de ces hommes. Mon sourire s'élargit alors sur mon visage. Ainsi j'aurais à faire à un de ces boss qui fait rarement le sale boulot. Mais bon, comme ces hommes ont été tués, elle est obligée d'intervenir elle-même, comme j'aurais pu le faire voilà quarante ou cinquante ans. Des souvenirs me reviennent en tête, et mon sourire ne fait que s'agrandir. Alors que le jeune homme se relève pour tenter de se défendre comme la bête instinctive qu'il est, je me mets en avant.

" Je suis désolé de te décevoir mais ce n'est pas un chien, c'est un humain comme toi et moi. Enfin si tu es humaine bien entendu parce qu'avec ce que tu dis, j'ai le droit d'en douter quelques peu. "

Je viens de passer devant le jeune homme qui semble avoir compris que j'étais de son côté et même si sa respiration reste haletante, il ne bouge pas pour le moment, au contraire, il reste bien sage comme s'il avait compris que j'allais l'aider, comme si instinctivement, il me faisait confiance. Je m'approche donc de la jeune femme dans son accoutrement jaune et noire, la faisant presque ressembler à une sorte de moine venu d'on ne sait où.

" Ne penses-tu pas qu'il serait mieux de t'attaquer à quelqu'un de ton niveau ? Tu vois bien qu'il est plus apeuré qu'autre chose, qu'il ne te veux du mal que parce que tu es là dédaigneuse à souhait et que tu veux le tuer. "


Je ne le connais pas du tout, mais je connais quelqu'un qui lui ressemble et il ne fait aucun doute qu'il est comme lui. Il n'est pas du genre à attaquer le premier. S'il a tué les hommes de cette dealeuse, c'est sans doute parce que ceux-ci l'ont attaqués en premier, ou simplement parce qu'il a été là au mauvais endroit au mauvais moment, cela ne m'étonnerait pas. J'attends donc la réponse de la jeune femme, histoire de voir ce qu'elle va me dire et potentiellement me faire.

Fiche codée par NyxBanana

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Ahsoka Vanara
Vilain Indépendant

Date d'inscription : 26/03/2017
Messages : 63
Multicomptes : Nope
Dollars : 307
Avatar : Jessica Parker Kennedy

Age : 34 ans
Surnom : Patronne, Cheffe, Boss ou Queeny
Nom de code : La Reine/The Queen
Localisation : Manhattan
Pouvoir : Projection astrale, maîtrise de l'énergie mystique, grande connaissance de la magie.
Métier : Propriétaire d'une boîte de nuit appelée « La Rose Noire ».
Race : Humaine
Bon, rien avoir avec le forum, mais parce que mon nom quoi


MessageSujet: Re: Les belles et la bête | Ft. Poor   Ven 14 Avr - 21:16


Les belles et la bête
Poor et Ahsoka


    La voix d'une femme émerge, elle surprend légèrement Ahsoka qui observe la nouvelle. Crachant son discours sur l'humanisme à la mords-moi le nœud et rien qu'avec sa première phrase, la Reine savait à qu'elle genre d'hypocrite elle avait à faire. Du coup, apparemment Ahsoka n'était pas humaine à cause de ce qu'elle avait pu dire, du genre quoi ? A cause de sa question ? Ou le fait qu'elle le traître de chien ? A côté d'un massacre qu'à causer causer cet homme, oui bien sûr, c'est évident que c'est Ahsoka qui n'est pas humain dans l'histoire... Du moins, aux yeux de cette garce qui se pointe comme un grand manitou, pleine de sagesse. Ahsoka déteste ce genre de personne qui ne défend que leur cause quand ça leur arrange sans vraiment prendre toutes les informations en considération. Les héros sont comme ça, coller l'étiquette du bien ou du mal, ce à quoi Ahsoka ne croit pas. Il n'y a pas de mal, ni de bien, il y a seulement les décisions, les actes et leurs conséquences. Personne ne doit être mis sur un piédestal selon X raison bon ou mauvais.
   La seconde phrase a de quoi titiller les nerfs de la sorcière qui jusqu'à maintenant sous son capuchon était restée silencieuse. Elle veut défendre cet homme, c'est son choix, mais qu'elle ne vienne pas lui donner des excuses à son instinct sanguinaire. Elle prétend que j'étais là pour la tuer, ce qui était exacte... Cependant, comment pouvait-elle le savoir ? Elle qui vient de débarquer et défendre un tueur. « Hypocrite ! Ne viens pas me cracher à la figure ma soit-disant envie de le tuer alors qu'il est le seul armé ici. » Commence la Reine qui ne possède aucune arme sur elle depuis le début. Si l'homme avait sortie ses griffes malgré la non-hostilité physique de la guerrière et même si ce fut pour se défendre, son intention était de tuer Ahsoka sans sommation, sans même connaître ses intentions à la base. Sa survie prime sur celle des autres, c'est là le comportement d'une personne qui ne respecte pas la vie des autres. Alors, en quoi est-il différent d'un criminel. Il est évident que cette étrangère était là pour protéger l'homme même si Ahsoka était du bon côté de la justice.

   Rien que pour ça, Ahsoka avait envie de changer ses plans pour mettre dans l'embarra cette connasse sortie de nulle part. Elle ne tuera pas la bête finalement, elle allait le livrer à la justice et cette femme avec lui... elle sortie son téléphone, composa un numéro tout en gardant à l'œil les deux individus. « Halo, monsieur l'agent... je suis en présence de cet homme qui correspond à la description de l'homme que vous recherchez, je vous en supplie venez, il a un complice avec lui, une femme probablement une plus qu'humaine aussi. Oui. Je les avais suivis jusqu'à la déchetterie de Brooklyn et je crois qu'ils veulent me tuer, pitié aidez-m... » Annonce Ahsoka assez vite, tout en donnant l'impression de pleurer et d'être à bout de souffle. Ceci avant de lâcher son phone et de l'écraser sous son pieds afin de donner l'impression qu'elle a été interrompue. Elle regarde la femme avec un sourire sournois sur le visage. Qui qu'elle soit, elle allait très bientôt avoir affaire à la justice et il était hors de question que son animal de compagnie prenne la fuite, encore moins cette conne désormais.
   « Une femme qui défend un homme capable de prendre la vie si facilement, que cette vie appartienne ou non à un criminel, c'est forcément que cette femme ne vaut pas mieux que cet homme... Dans ce cas, je ne vois pas l'intérêt de parler plus longtemps. » Dit-elle avant de s'élancer vers la rousse et la bête. Arrivée au niveau de la rousse, elle frappe du pied dans un carton vide afin que celui se dirige en direction de la tête de la femme. Au moment précis où sa vision serait gênée par le carton ou au moment où la femme esquiverait ce dernier, Ahsoka en profiterait pour lui donner au torse le même genre de coup de pied qu'elle a donné à la bête... ou plutôt, à la belle princesse protégée par la belle super-héroïne. Elle esquive peu après de justesse la griffe de l'homme qui, sans aucun doute, avait compris que la femme était son alliée. Ahsoka n'allait pas utilisé ses facultés, pas tant qu'elle n'avait pas jaugé toutes les capacités physiques de cette femme.      

    Si elle dévoile toutes ses cartes trop vite, elle risque de perdre l'avantage, ce qui pourrait être mortel pour elle dans ce duel de deux contre un. Mais de toute façon, le but était de gagner du temps jusqu'à l'arrivée des autorités.
AVENGEDINCHAINS


HRP : Désolé pour se sournois rebondissement, il y en aura probablement d'autre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Poor E. Sirius
X-Men - STAFF

Date d'inscription : 20/11/2015
Messages : 273
Multicomptes : Felicia & Gabrielle & Peter Fl
Dollars : 1938
Avatar : Evan Rachel "Hot" Wood

Age : 128 ans
Surnom : Poo ou PES
Nom de code : Simonia
Localisation : New York, ou quelques parts par là
Pouvoir : Régénération Cellulaire
Métier : Professeur d'histoire à l'Institut
Race : Mutante

MessageSujet: Re: Les belles et la bête | Ft. Poor   Jeu 4 Mai - 15:40




  Les belles et la bête
Poor et Ahsoka


Oh oui, il avait tué des gens, et alors ? Tout le monde n'a pas droit à une deuxième chance quand on fait des erreurs ? Surtout ce que ce jeune mutant ne se contrôle que trop peu à vrai dire, je le vois bien là. Elle tente de l'acculer dans ces retranchements directement, donc, elle ne peut que s'attendre à ce qu'il se montre agressif, tellement elle l'est elle-même. Mais ça elle ne le comprends pas, persuadée d'être du bon côté de la barrière, ne réfléchissant pas aux tenants et aux aboutissants. Je ne l'avais encore jamais vu dans le coin, je ne savais pas d'où elle sortait cette nana, mais de toute évidence, nous n'allions pas nous apprécier. Faisait-elle partie de la confrérie ? Non, je pense que je la connaîtrais sinon, de près ou de loin d'ailleurs. En tout cas, nous n'allions pas vraiment avoir le temps de faire véritable connaissance mais je ne m'en porterais pas plus mal à vrai dire. Elle ne m'avait pas encore adressée la parole, mais les quelques mots qui furent dit dans ma direction n'étaient pas des compliments, c'était même tout le contraire. Visiblement, elle n'était pas armée, donc puisqu'elle n'était pas armée, elle ne voulait pas le tuer, ce qui me faisait allégrement rire. Je n'ai jamais été armée, pourtant, j'ai tué un paquet de personnes. Il n'y a pas besoin d'armes pour tuer des gens, mais ça, elle ne le comprendrait pas, elle ne voudrait pas le comprendre. Et puis ce jeune homme était naturellement armé, mais en vérité, nous possédions tous nos propres armes, qu'elles soient ostensibles ou non d'ailleurs. Moi, je possédais cette arme, celle de la régénération. Cette femme devait bien posséder quelques choses pour être aussi sûre d'elle. Je ne savais pas quoi, mais elle ne me faisait clairement pas peur. Elle sortit alors son téléphone ce qui me fit sourire, et lorsque je compris à qui elle téléphonait, cela me fit carrément rire. Son petit cinéma ne rimait clairement à rien, surtout qu'en si peu de temps, le signal n'avait pas pu être tracé et qu'il ne le serait pas puisqu'elle venait de ruiner son téléphone en marchant volontairement dessus. Elle avait bien parler de la déchetterie de Brooklyn, mais d'ici là, nous aurions largement le temps de partir d'ici, et puis, c'est bien sympa d'avoir dit qu'une femme l'accompagnait mais elle n'avait même pas fait une description de ma personne. Je ne savais pas quoi dire à son sujet. Est ce qu'elle était bête ou simplement hautaine ? Sans doute un peu des deux. Et encore, je ne faisais qu'effleurer l'étendue de sa bêtise, mais bon, si ça pouvait l'amuser. Elle continue donc à me parler, alors que je n'ai rien ajoutée de plus pour le moment, si ce n'est un parfait gloussement qu'elle a clairement entendu. Elle en conclut qu'il ne sert à rien de parler, et là je suis bien d'accord. Il n'y a que par les poings que la chose se réglera d'elle-même. Elle s'amuse donc à me balancer un carton vide dans la tête, pour me donner un bon coup. Et si mon futur potentiel protégé se manifeste, je me laisse faire pour voir ce qu'elle avait dans la tête. Je fais signe à la "bête" de rester en retrait, que ce n'est pas la peine se vouloir me protéger pour le moment, que je peux me défendre seule. Il n'est pas encore d'attaque contre ce genre de personne car il ne se maitrise pas assez bien, contrairement à ma personne.

" C'est tout ce que tu as dans le ventre ? Franchement, je ne pensais pas que tu étais aussi peureuse. Et puis honnêtement, jouer à la pleureuse, ça ne te va pas du tout, et puis c'était d'un convainquant. Personnellement, ça m'a fait rire, et encore, je me suis retenue parce que sinon, je serais en train de pleurer de rire, c'était tellement surjouer. Si tu crois me faire peur avec ce genre de petites choses, tu te trompes lourdement. "

Un peu de provocation verbale, cela lui irait bien. Et puis, je poussais un nouveau rire. Elle me faisait vraiment rire. Si j'étais dans un cirque, j'aurais sans doute chercher à la recruter pour jouer le clown de service.

Fiche codée par NyxBanana

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Ahsoka Vanara
Vilain Indépendant

Date d'inscription : 26/03/2017
Messages : 63
Multicomptes : Nope
Dollars : 307
Avatar : Jessica Parker Kennedy

Age : 34 ans
Surnom : Patronne, Cheffe, Boss ou Queeny
Nom de code : La Reine/The Queen
Localisation : Manhattan
Pouvoir : Projection astrale, maîtrise de l'énergie mystique, grande connaissance de la magie.
Métier : Propriétaire d'une boîte de nuit appelée « La Rose Noire ».
Race : Humaine
Bon, rien avoir avec le forum, mais parce que mon nom quoi


MessageSujet: Re: Les belles et la bête | Ft. Poor   Ven 12 Mai - 20:53


Les belles et la bête
Poor et Ahsoka


    Apparemment, cette femme voulait se battre avec Ahsoka et seul, ce qui n'était pas plus mal... La sorcière avait senti la griffe passer très près d'elle et si elle a beau avoir de bons réflexes, il n'est pas sûr que son endurance soit éternelle. Mais Ahsoka n'est pas connue pour sous-estimer ses ennemis et que la jolie petite rousse était très certainement redoutable, alors elle restera sur ses gardes jusqu'à l'arrivée des autorités. Oh ! Elle n'avait pas peur d'être prise pour cible par ces idiotes flics, elle avait son échappatoire qu'elle utiliserait au tout dernier moment. Est-ce qu'on pouvait en dire autant de cet animal et de la rousse ? La sorcière la détaille, regrettant vraiment de rencontrer une telle beauté dans une telle situation. C'est le genre de poupée qui finit généralement dans son lit, ça lui donnait presque de la peine de concevoir l'idée qu'elle devra à un moment où un autre marteler son visage. Merde. Elle se fusille du regard, enfin tout relative étant donné que le visage de la reine est partiellement caché par mon capuchon.
    Puis, voilà qu'elle se lance dans la provocation... Ahsoka ne peut s'empêcher de rire un petit moment, au point que cela en devienne presque gênant. Pas pour elle. « Je t'ai donné qu'un coup pied calme-toi. » Continua-t-elle de rire, non sérieusement, d'où un seul coup est suffisant pour terrasser un adversaire si tu ne t'appelles pas Hulk ou Captain America, paix à son âme. La guerrière lui a seulement donné un coup pour l'écarter un moment, parce que combattre deux personnes en même ce n'est pas très évident. Tandis que si on écarte du combat une personne, ça laisse un petit moment de répit à celui qui doit combattre, ainsi permettre de se concentrer sur l'autre adversaire. Et puis, peureuse ? Mais d'où est-ce qu'elle sort ça ? Elle met Ahsoka vraiment mal à l'aise celle-là, quel âge a-t-elle mentalement pour employer ce genre de mot ? Ahsoka est très loin d'être peureuse, c'est une manipulatrice et c'est grandement différent. C'est comme dire que ce dieu Nordique, Loki, est un lâche alors que c'est juste un personnage rusé... Bon, quoique pour lui, il doit y avoir un peu de lâcheté quelque part.


    « Sinon... Ce genre de provocation ne te semble-t-il pas trop enfantin ? » Fut la question que cracha la Reine et bien évidemment, c'était là une question rhétorique. Ahsoka l'observe quelques secondes, la considère un moment avant de soupirer. « Je ne comprends pas. Pourquoi tu veux protéger ce criminel ! Ne considères-tu pas qu'il doit payer pour ce qu'il a fait ? » Ahsoka engage la conversation, ce n'est généralement pas de son habitude, mais la sorcière voulait gagner du temps jusqu'à l'arrivée des autorités après tout. Et puis, c'était la rouquine qui avait commencé en jouant la carte de la provocation. Oui, votre honneur. Ahsoka profite seulement de la situation, elle est comme ça elle... Si elle n'a pas besoin de trop se fatiguer, elle ne va pas cracher sur l'occasion. C'est une femme qui assume que son comportement n'a rien de très valeureux, de toute façon ce n'est pas avec elle que vous allez trouver de la bravoure.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Poor E. Sirius
X-Men - STAFF

Date d'inscription : 20/11/2015
Messages : 273
Multicomptes : Felicia & Gabrielle & Peter Fl
Dollars : 1938
Avatar : Evan Rachel "Hot" Wood

Age : 128 ans
Surnom : Poo ou PES
Nom de code : Simonia
Localisation : New York, ou quelques parts par là
Pouvoir : Régénération Cellulaire
Métier : Professeur d'histoire à l'Institut
Race : Mutante

MessageSujet: Re: Les belles et la bête | Ft. Poor   Jeu 15 Juin - 12:08




  Les belles et la bête
Poor et Ahsoka


C'est drôle, mais ma petite provocation verbale la fait rire, preuve qu'elle a bien fonctionné, qu'elle a fonctionné comme je le désirais sur sa personne. Elle ne m'a donné qu'un coup, comme si elle avait déjà assez, alors qu'il était là simplement pour me prévenir, n'est ce pas ? Si elle voulait vraiment s'attaquer à quelqu'un, elle devait le faire avec moi, et pas avec lui. Deux personnes qui se maitrisent bien, c'est mieux qu'une personne qui ne maitrise pas, et qui donc pourrait à nouveau tuer alors que ce n'est pas le but recherché. Je le savais clairement, mais quand vous ne vous maitrisez pas et qu'on vient vous mettre la pression sur les épaules, et bien celle-ci explose tout simplement et ce n'est pas forcément joli à voir. Mais visiblement la jeune femme n'a pas vraiment envie de se battre, pas plus que cela à vrai dire. Elle me demande si ce genre de provocation n'est pas trop enfantin, mais je ne trouve pas, au contraire. Avec des personnes comme elle, c'est ce qu'il faut faire, mais je ne réponds rien à cette question, parce que je les reconnais ces questions de rhétorique où l'on ne veut pas de réponses. Alors que je pensais qu'elle allait enchainé potentiellement dans la provocation , comme pour me montrer qu'elle était dans une provocation bien plus mature, elle me pose la question sur le fait qu'il devrait payer pour ces crimes. C'est là que les points de vues étaient les plus divergents. C'est vrai, il devrait payer pour cela, mais qui suis-je pour le faire payer ? Personne, parce que j'ai moi-même tuer un bon nombre d'hommes durant les guerres et les combats que j'ai pu mener. Je suis une criminelle, mais je n'ai pas envie de payer pour cela, parce que je suis plus utile ailleurs. Pour lui, c'est un peu la même chose. Il ne se maitrise pas, donc il n'est pas entièrement responsable de ces actes. Il faut qu'il apprenne à se maitriser, et c'est ce que je veux qu'il fasse avec moi à l'Institut Charles Xavier. Je vais cependant tenter de la faire un peu raisonner pour voir si elle ne pourrait pas être d'accord avec moi, même si j'en doute un peu.

" Je crois que notre point de vue n'est pas vraiment le même voyez-vous. Pour moi, ce n'est pas un criminel comme vous semblez le penser, mais tout simplement une victime. Je ne connais pas l'étendue de vos capacités, mais vous avez bien du les appréhender, apprendre à les maitriser. Pour cela, vous avez peut être simplement blessé des personnes, mais si vos capacités étaient plus puissantes ou tranchantes, peut être que ces blessés seraient devenus des morts. Sans maitrise, la puissance peut faire des dégâts, alors il faut apprendre à la maitriser pour qu'elle soit véritablement utile. C'est dans ce but là que je suis ici. Je ne veux pas qu'il paye toute sa vie pour une erreur qui aurait pu être évitée s'il avait été bien entouré. Je suis certaine que vous avez été bien entourée et que donc vous avez réussi à grandir en maitrisant ce que vous savez faire. Tout le monde a le droit à cela, même lui. Je pense que les morts qu'il a fait resteront sur sa conscience et c'est déjà un prix suffisant à porter durant une vie entière. "

Je ne savais pas si elle avait écouté tout le raisonnement, et si elle avait été convaincue, mais je ne pouvais pas faire beaucoup mieux. Elle devait comprendre ma démarche même si dans l'immédiat ce n'était pas forcément dans son intérêt, mais malheureusement pour elle, elle ne ressemblait pas une justicière, plutôt une personne avide de vengeance, rien de plus et ça ne me plaisait pas du tout.

Fiche codée par NyxBanana

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Les belles et la bête | Ft. Poor   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les belles et la bête | Ft. Poor
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Enfant abandonné ou tué devant Food for the Poor- Attention photos sensibles
» why we are so poor!!!
» TRES BELLES IMAGES
» .....im a poor longsome cowboy.....
» Les plus belles ruptures IG ~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel, No one is innocent ::  :: Brooklyn-