AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez | 
 

 It is our own ; we will defend it or perish •• Matt&Stephen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar


Date d'inscription : 02/06/2017
Messages : 52
Multicomptes : None
Dollars : 259
Avatar : Oscar Isaac

Age : 86 ans, physiquement bloqué dans la beauté de ses 36 ans
Surnom : Steve, Strange, Ftefen, et étrangement parfois, Loutre Suprême (attardée fluffy) par sa femme
Nom de code : Doctor Strange
Localisation : Probablement au Sanctum Sanctorum auprès de sa famille
Pouvoir : Maîtrise de la magie + Voyage astral + Vision magique + Maîtrise aussi les arts martiaux
Métier : Sorcier Suprême, consultant en magie, maître des arts mystiques, ex-neuro-chirurgien, mari et père
Race : Humain


Her heart was big, bigger than the world. She had the briggest smile and the wettest tears. She knew compassion and kindness, she was fierce and just. And when the dark covered the glim of her eyes, she turned to me and loved me. Heaven had linked her soul with my soul, my life with her life. My gentle touch had her eyes glow again and I was suddenly facing two suns. Her heart was big, bigger than the world. And it was all mine.

She showed me the most important things in the world and together we guarded them and cherished them.

#9297da


MessageSujet: It is our own ; we will defend it or perish •• Matt&Stephen   Mar 20 Juin - 0:44


   
❝It is our own ;
we will defend it or perish❞
   Matt & Stephen
Stephen dérapa sur le sol goudronné des rues New Yorkaises. Il pouvait sentir sa joue rapper contre la route, chauffant et arrachant la peau. Il eut juste le temps de faire une roulade vers le trottoir pour éviter une voiture qui arrivait. Il jura entre ses dents avant de se redresser. Oui, il était un sorcier, et puissant en plus de ça. Mais il restait un simple humain et il était seul contre quatre hommes possédant force, endurance et résistance asgardienne. Il y avait un certain niveau de choses qu'il était capable de faire tout seul. Il pouvait très bien appeler Clea, mais à vrai dire pour le moment il n'avait pas le temps de se concentrer à établir le lien. Il n'était pas un télépathe naturel. Elle pouvait entamer la conversation sans le moindre effort, lui avait besoin de plus de concentration. Et ce n'était pas en esquivant à nouveau la boule de démolition de Thunderball qu'il allait réussir à le faire. Il s'éleva rapidement en l'air pour ne pas se faire foncer dessus par Bulldozer. En tant normal, il aurait juste eu à attendre et ses collègues d'ARES seraient arrivés. Mais bien sûr, les choses étaient différentes désormais. Il n'y avait plus d'ARES.

La situation paraissait un peu étrange aux yeux de Stephen. Il n'avait jamais aimé travailler là-bas, il n'y avait pas été par réel choix mais plus un devoir. Un moyen de surveiller les choses sans réellement interférer, mais en étant à portée pour calmer les choses si jamais cela venait à dégénérer. La place du lâche, en quelque sorte. La place de l'homme qui ne voulait pas se mouiller à donner son opinion, parce qu'il pensait que c'était son devoir de ne pas interférer. Il regrettait ce choix. Il aurait dû montrer dès le début qu'il était contre, se faire entendre. Il était le Sorcier Suprême putain, ça devait bien avoir un peu de valeur dans ce foutu monde. C'est pour ça qu'il avait laissé tomber sa promenade dans la nuit tombée pour se battre contre le Wrecking Crew. D'ordinaire, jamais il ne prendrait la peine de se battre contre eux. Aussi issus de la magie que soient leurs pouvoirs, ils n'étaient que des criminels de rues sans ambition. Mais Stephen avait réfléchi et le bien-être du monde passait par arrêter aussi ce genre de petite menace. Il regrettait juste le manque de partenaire. Il avait fini par apprécier d'avoir des collègues, des gens qui pouvaient surveiller ses arrières et intervenir en cas de problème. Avoir une équipe lui manquait tout simplement. Il avait l'impression d'avoir besoin des autres, lui qui normalement n'aimait pas demandé la moindre aide.

Un rire résonne alors qu'il se mange à nouveau le bitume. L'un des membres du Wrecking Crew a profité qu'il évite Bulldozer pour l'attraper par la cape et le ramener à terre. Il voit du coin de l'oeil Wrecker s'approcher de lui, son pied de biche magique bien en main, prêt à le frapper. Il lève la main soudain et un éclat lumineux brusque aveugle les quatre types. Il en profite pour détacher sa cape et l'envoyer s'enrouler autour de Bulldozer. Les autres, il peut s'en sortir. Mais il n'est rien contre un taureau lancé à pleine vitesse. Il fait une prise à Piledriver, le soulevant grâce à la magie. Il n'est clairement pas assez fort pour porter les quelques 141 kilos que pèse ce gars. Il créé un lasso magique qu'il utiliser pour emprisonner ses deux mains. Mais la magie le rattrape soudain, il prend beaucoup d'un coup et il se retrouve à vomir sur Wrecker qui le soulève. « Ah putain ! Non mais t'es sérieux, là, Strange ?! » Stephen ne prend pas la peine de répondre et donne un gros coup de boule dans la tête de celui qui le tient. Il tombe à terre, mais il est sûr d'avoir plus mal que d'autre type. Il doit revoir son plan d'attaque. Il évite trop de magie offensive parce que… Non. Pas parce que c'est juste des types. Parce qu'il a peur de les tuer. Comme ce gars qu'il avait tué durant l'attentat de JFK. Certains membres du Wrecking Crew ont des femmes, des enfants même. Il ne veut pas se retrouver à nouveau à rendre veuve ou orphelin. Mais cela joue en son désavantage. Il se relève quand même. N'arrête jamais de frapper.

Il voit un silhouette de rouge qui débarque. Bien sûr. Il est à Hell's Kitchen. C'était évident qu'il allait se pointer. C'était évident qu'il viendrai apporter son aide. Stephen sourit en coin en évitant un coup à main jointes de Piledriver. « Daredevil. J'aurais dû m'attendre à vous voir. » Stephen lève l'avant-bras, créant un bouclier sur celui-ci. Cela arrête la boule de démolition de Thunderball, mais il dérape quand même sur plusieurs mètres. Il s'élève plus rapidement et lance les bandes pourpres de Cyttorak sur Wrecker, qui parvient quand même à les éviter. « Je crois que certains ont décidé de fêter la disparition d'ARES. » Sa cape revient sur ses épaules, vaincue par Bulldozer. Elle n'est pas en très bon état. « Ils ont oublié que c'était le groupe qui avait disparu, pas ses membres. » Parce que lui, il serait toujours là. Et il savait que tout les autres le seraient aussi. Tony, Ramona, Lauren… Consciemment ou inconsciemment, ils continueraient de faire le bien autour d'eux. Tout comme lui. Lui encore plus qu'avant. N'arrête jamais de frapper.

   
© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Matthew Murdock
Héros Indépendant

Date d'inscription : 03/06/2017
Messages : 203
Multicomptes : Aucun
Dollars : 899
Avatar : Charlie Cox

Age : 30 ans
Surnom : Matt
Nom de code : Daredevil
Localisation : Hell's Kitchen
Pouvoir : Sens décuplés (odorat, ouïe, toucher, goût), sens radar, agilité, force, rapidité, endurance, acrobatie
Métier : Avocat, w/ Foggy ♥
Race : Humain


#Victime:
 


MessageSujet: Re: It is our own ; we will defend it or perish •• Matt&Stephen   Mer 28 Juin - 22:04

Stephen
&
Matthew
It is our own ;
we will defend it or perish
Perché sur l’un des plus hauts toits de Hell’s Kitchen, DD observe son quartier natal le sourire aux lèvres. Pour la première fois depuis de très longues semaines, notre héros se sent enfin entier. Et bon sang, ça fait du bien !  Avec la Registration Act, Matt avait pris la terrible décision de faire profil bas et de laisser son alter ego au placard. Un choix un peu lâche et malheureux, on ne va pas se mentir. En luttant contre le gouvernement, il aurait pu s’exposer à de sérieux dangers, dont celui de voir son identité être révélée. Il n’a pas voulu jouer avec le feu et dans le fond, il estime que personne ne peut lui reprocher son attitude. Surtout quand on voit la fin tragique dont Cap a écopée. S’il n’avait pas pris ces précautions, il ne serait peut-être plus en mesure de défendre Hell’s Kitchen à l’heure actuelle. Laisser de côté son costume rouge était un mal pour un bien, il en reste convaincu. Ca ne veut pas dire pour autant qu’il était fier ou heureux de ce choix. Bien au contraire, il l’a plutôt mal vécu. En tant qu’avocat, il a encore eu l’occasion d’entendre de sales histoires. Toujours les mêmes, d’ailleurs. Malheureusement, il ne pouvait pas intervenir sous le masque de Daredevil. C’était à la fois frustrant et rageant. Frustrant, parce qu’il savait ce qu’il devait faire pour stopper les malfrats, sans pour autant en avoir la possibilité. Rageant parce que même en tant qu’avocat, il n’a jamais fait le poids face aux gros monstres du quartier. Contre son gré, il a laissé filer plusieurs criminels. Ces derniers ont vite compris que le RA était une occasion en or, certains d’entre eux en ont profité pour faire subir aux habitant les pires atrocités que l’on puisse imaginer. Mais c’est fini, ils ne peuvent plus s’échapper. Daredevil est de retour.

Ce fameux retour, il le célèbre avec Strange et une bande de super-vilains, le Wrecking Crew. Il s’allie sans une once d’hésitation avec le Sorcier Suprême, esquivant de justesse un Piledriver enragé. « Effectivement. » Répond DD en dégainant sa matraque. « Il n’est pas encore trop tard pour leur faire regretter d’être sortis ce soir. »  Il a à peine le temps de terminer sa phrase que le Bulldozer fonce droit sur lui, la tête la première. Daredevil saute par-dessus le super-vilain, et en profite au passage pour lui donner quelques coups de pied. Lorsque Wrecker vient venger son coéquipier, il sépare sa matraque en deux et l’attaque avec le bâton de combat. Il est rapide, vif. Ses gestes suffisent à ralentir légèrement son ennemi, mais certainement pas à le mettre KO. Le pied de biche enchanté finit par le heurter et voilà qu’il glisse sur le sol, sur plusieurs mètres. Malgré la violence du coup, Matt sait que s’il ne se relève pas immédiatement, il se fera piétiner en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. Alors le héros saute littéralement sur ses deux pieds, évitant encore une fois l’un des super-vilains. Pendant qu’il s’amuse à tourner autour d’eux pour les rendre fou, Matt réfléchit à un moyen de les faire flancher. Ces quatre monstres ont beau être dotés d’une force surhumaine et d’un équipement destructeur, Daredevil est bien plus agile, rapide et futé qu’eux. Strange, lui, maîtrise la magie. Il est persuadé qu’à deux, ils devraient pouvoir éliminer le Wrecking Crew. Les gagnants ne seront pas les plus forts, mais bien les plus malins. A ce jeu-là, Daredevil et Doctor Strange ont toutes leurs chances. Ils doivent simplement cerner leurs faiblesses et viser exactement là où ça fait mal.

Si déjà Wrecker pouvait se séparer de son pied de biche, il serait beaucoup moins menaçant. Matt l’attire vers lui, utilise son grappin pour se propulser dans les airs et joint ses pieds afin de donner un coup aussi violent que possible sur le poignet de l’attaquant. Matt y met toute sa force, mais ce n’est pas suffisant. Wrecker tient toujours son arme, bien solidement. Quand Strange le prévient d’une nouvelle attaque de la part de Piledriver, et qu’il distingue la masse sombre de Wrecker revenir vers lui, DD pense à une nouvelle stratégie. Il attend le dernier moment pour lancer son grappin vers un escalier de secours, lui permettant d’esquiver les deux monstres qui entrent alors en collision. Non seulement Piledriver assomme son partenaire, mais en plus il arrive à lui faire lâcher son foutu pied de biche. « STRANGE ! » Hurle Daredevil, encore suspendu à son câble. C’est le moment. DD ignore ce que Strange peut faire avec sa magie, son petit doigt lui dit cependant qu’il doit connaître deux ou trois trucs assez sympathiques pour les immobiliser un instant. Et tandis que Strange s’occupe des deux abrutis de super-vilains, Daredevil se charge des deux autres restants. Il se sent pousser des ailes, le démon, alors il croit bêtement qu’avec toute sa rage de vivre, il pourra arrêter Thunderball. C’était avant que son sens radar ne le voie lancer sa boule en émettant un affreux cri de guerre. Il fait rapidement demi-tour, essayant de trouver un endroit où se mettre à l’abris. Sauf qu’il y a aussi le Bulldozer, qui meurt d’envie de lui faire sa fête. Matt ne réfléchit pas vraiment et envoie son câble s’enrouler autour du cou de l’homme au casque métallique, dansant presque autour de lui pour être sûr de bien serrer le tout. Si au passage Thunderball pouvait l'éclater avec son énorme boule, DD lui en serait plus que reconnaissant.

CODAGE PAR AMIANTE

_________________
THE DEVIL OF HELL'S KITCHEN
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
It is our own ; we will defend it or perish •• Matt&Stephen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Stanley Lucas a la recherche du job premier ministre replique et defend....
» Shade Arabidopsis Thaliana - Underground - [Indéfini]
» Code arthurien
» Parce que oui, Batman joue aussi à COC (lol)
» Equipement d'un 304, part 2 [Matt & Jordan]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel, No one is innocent ::  :: Manhattan :: Midtown :: Hell's Kitchen-