AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez | 
 

 Revenge is hammering in my head | Matthew&Elektra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Elektra Natchios
Red Thunderbolt

Date d'inscription : 02/06/2017
Messages : 125
Multicomptes : Nope
Dollars : 625
Avatar : Elodie Yung

I am not a dancer, or an artist, or a hero.

I am no longer a daughter or a lover…victim or student or slave.

I am, and I always will be someone's assassin.


MessageSujet: Revenge is hammering in my head | Matthew&Elektra   Lun 24 Juil - 0:14

MATTHEW
&
ELEKTRA
Vengeance is in my heart, death in my hand, Blood and revenge are hammering in my head
C’est la vengeance qui anime Elektra, c’est ce qui lui permet de ne pas sombrer dans la folie. Et c’est sa folie qui lui permet de mener sa vengeance. C’est un cercle vicieux, une quête sans fin, contre un ennemi trop puissant. Elle a besoin de cette folie pour lutter, appréhender le combat et tout ce qu’il pourrait engendrer. Ce soir surtout quand elle se dirige vers une planque stratégique qu’elle a débusqué non sans mal. Armée de ses sais et d’un sniper prit à Frank Castle, elle sait qu’elle n’aura pas longtemps l’avantage de la surprise. La Main est une ruche, ils bourdonnent en rythme aux ordres de La Bête, si l’un de ses petits soldats sait, ils savent tous. Mais la Bête est affaiblie, coincée, assourdie, elle sourit sous son col, c’est grace à elle que La Main n’est plus aussi efficace.

Il a fallu qu’elle meurt pour comprendre leur logique, que le démon soit dans sa tête aussi à guider ses actions. Marionnette meurtrière obéissante. Jusqu’à ce qu’elle parvienne à retrouver le contrôle, que les hurlements silencieux de sa conscience ne l’extirpent de sa servitude. C’était ça les combattants de La Main : des zombies. Des cadavres ressuscités, des monstres, pour la plupart. Parfois, elle ne se voyait pas autrement, bien qu’elle ait retrouvé une part de son humanité, elle restait la fiancée de Frankenstein. Ils étaient très peu à pouvoir reprendre le dessus et la plupart choisissait de rester soumis aux ordres. C’était plus simple, plus confortable Pas elle, Elektra n’avait jamais aimé ni même choisi la facilité. C’était peut-être de là que venait la plupart de ses problèmes.

Elle arrivait prêt de la déchetterie, la lumière glauque du vétuste éclairage projetait  un halo jaunâtre sur la scène. Il y avait six ninjas, Elektra ne cherchait pas à faire dans la dentelle elle avait peu de temps avant que d’autres rappliquent une fois que le premier l’aurait aperçu. Mais avant que ça arrive elle espérait bien en avoir éliminé un certain nombre. Perchée dans l’ombre de l’enceinte elle attendaiti. Concentrée, respirant à peine elle tira froidement trois balles qui firent mouche, puis dû renoncer à sa petite cachette. C’est une dizaine de ninja que vomis la porte rouillée du bâtiment, elle en toucha quelques autres avant de devoir renoncer à recharger et c’est tout saïs dehors qu’elle s’élança au combat.        

Toute la scène semblait répétée, depuis combien de temps jouaient-ils ainsi ? Ils ne pouvaient pas la tuer, pas encore, elle ne pouvait pas tous les battre, son armée était infinie, la guerre faisait rage et de cette guerre là personne ne parlait. C’était probablement mieux, les dommages collatéraux étaient moindres. C’est là qu’elle l’aperçu du coin de l’œil. Le diable dans son habit pourpre, la surprise lui fit perdre un instantsa concentration, le ballet de sang et de métal s’interrompit et ses adversaires prirent l’ascendant. Un violent coup contre sa tempe la projeta au sol. Ils ne l’avaient pas encore vu, elle voulait lui dire de partir, elle s’était démenée pour qu’il reste loin du cataclysme qui ne manquait jamais de l'accompagner, elle ne voulait surtout pas d’une énième leçon sur l’importance de la vie. Elle ne voulait pas qu’il perçoive tout ça, comme une gamine qui ne réalise sa bêtise que lorsque l’autorité parentale la repère.

Son cœur s’emballa, c’était la colère, ce sentiment qui l’accompagnait perpétuellment. Elle libéra son bras retenu fermement le temps de ses tergiversations, elle n’avait pas le temps pour ça. Elektra planta son sai directement dans un œil, puis l’extirpa impitoyable. Elle était acculée comme une bête sauvage.  

Ils allaient l’amener à Shishido, et c’était une perspective peu enviable, ce type était monstrueux, elle préférait que Matthew, ou Daredevil peu importe reste loin de son radar. Peine perdue, elle le savait. Il interviendrait et serait même capable de lui faire la morale pour avoir tué des morts. Même après tout ça, ce qu’il pensait comptait encore, il demeurait une faiblesse cruelle que ses ennemis savaient exploiter. Un sabre contre la gorge elle cessa de bouger, le souffle court, l’esprit en ébullition. Un saï tomba, elle détestait ça. Lorsque Bullseye l’avait tué il avait utilisé sa propre arme. Elle agrippa la lame qui perça son gant de cuir duquel perlaient désormais quelques gouttes mais elle parvint à l’arracher à la prise de son porteur pour le retourner contre celui-ci. Elle lança un rapide regard vers là où se trouvait Daredevil quelques instants plus tôt : il n’était plus là.
 

 

CODAGE PAR AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Matthew Murdock
Héros indépendant - STAFF

Date d'inscription : 03/06/2017
Messages : 227
Multicomptes : Aucun
Dollars : 956
Avatar : Charlie Cox

Age : 30 ans
Surnom : Matt
Nom de code : Daredevil
Localisation : Hell's Kitchen
Pouvoir : Sens décuplés (odorat, ouïe, toucher, goût), sens radar, agilité, force, rapidité, endurance, acrobatie
Métier : Avocat, w/ Foggy ♥
Race : Humain


#Victime:
 


MessageSujet: Re: Revenge is hammering in my head | Matthew&Elektra   Mar 25 Juil - 21:25

ELEKTRA
&
MATTHEW
Revenge is hammering in my head
Pendant un bref instant, Matt s’est laissé bercer par l’illusion qu’il pouvait faire tomber Roxxon en un claquement de doigt. Cette victoire aurait été la plus belle de toute sa carrière, il n’y a aucun doute à avoir sur la question. Les informations obtenues grâce à Elektra constituaient une véritable mine d’or, il n’y a rien que l’entreprise aurait pu faire pour que le chef d’accusation retenu contre eux soit levé. Matthew en a rêvé, de cet exploit. Et il était tellement sûr de lui, tellement obsédé par la destruction de Roxxon, qu’il a finalement oublié le danger auquel il est allé se frotter. Matt aurait dû prévoir qu’en essayant de dissoudre l’entreprise, La Main viendrait jusqu’à lui pour l’en empêcher. Il n’était même pas surpris lorsqu’il s’est retrouvé face à une bande de ninjas chez lui. Il n’a pas eu besoin de se poser un million de questions, il savait parfaitement pourquoi ils étaient là. Ce n’est pas la première fois que Roxxon fait appel à une organisation aussi terrible que La Main pour se protéger. Ces ninjas surentraînés sont sans pitié et sans aucune morale. Exactement comme les dirigeants de Roxxon. Bien qu’il ait réussi à se débarrasser des ninjas spécialement venus pour l’achever la veille, Matt n’est pas serein. Tant qu’il ne sera pas mort, La Main continuera d’envoyer des ninjas à ses trousses. Il n’a pourtant pas envie d’abandonner son combat contre Roxxon. Matt ne serait de toute façon pas lui-même s’il les laissait l’intimider. C’est comme ça qu’il se lance à la poursuite de La Main, vêtu du costume de Daredevil.

Matt a beau être têtu, il n’est pas suicidaire. Plutôt que de se livrer à corps perdu dans un combat sans fin, il reste dans l’ombre et traque les ninjas en gardant une certaine distance. Ils ne l’auront pas ce soir, il s’en fait la promesse. Perché sur le toit, il observe les masses sombres se déplacer tranquillement vers l’entrée d’un vieux bâtiment. Les six ninjas sont parfaitement silencieux, pas un mot de sort de leur bouches. Seuls les battements de cœurs brisent ce silence de plomb. Et parmi ces battements, il décèle le rythme cardiaque d’une septième personne. Ces battements de cœur, il ne les connait que trop bien. Il se fige et se concentre davantage. Le parfum qu’il détecte ensuite confirme ce qu’il avait déjà deviné. « Elektra… » Sa présence ne devrait pas l’étonner. Quand il s’agit de La Main, Elektra n’est jamais bien loin. L’endroit est trop sombre pour qu’il puisse savoir où exactement elle se trouve. A peine quelques minutes plus tard, des coups de feu retentissent, annonçant au passage le début du combat. Enfin, la jeune femme apparaît au beau milieu de la scène, enragée et prête à tout pour les achever. « Qu’est-ce qu’elle fait ? » Souffle-t-il, les sourcils froncés. Se battre seule, c’est de la folie. Elle a beau connaître l’organisation mieux que quiconque, la tuer ne devrait pas être une difficulté pour eux. Même s’il se joint à elle, il n’est pas sûr de pouvoir assurer leur victoire. La dernière fois qu’ils se sont battus contre La Main, on ne peut pas dire que les choses se soient bien terminées. Et en même temps, il ne peut pas non plus l’abandonner. Matt ne la déteste pas assez pour ça. Voire pas du tout. Agacé, il lâche un soupir. Il sait parfaitement que d’ici cinq minutes, il sera aux côtés d’Elektra. Ce n’est qu’une question de temps avant qu’il ne cède. Il les voit prendre le dessus sur Elektra pour finalement la mettre à terre, et c’est là qu’il se décide à intervenir. Il ne peut vraiment pas la laisser combattre seule.

Daredevil se choisit un nouveau perchoir, un nouvel angle d’attaque. Son propre cœur s’accélère tandis qu’il s’apprête à sauter dans l’arène. Il attend quelques secondes supplémentaires, puis surgi au beau milieu de la scène. Sa priorité est de protéger Elektra. Il fait tout ce qu’il peut pour éloigner les ninjas d’elle, les faisant reculer en enchaînant les coups avec agilité et rapidité. Il cogne sans aucune relâche, ne s’autorise aucun moment de répit. Un seul faux pas pourrait lui coûter très cher. Plus que jamais, il compte sur ses sens pour le guider et l’empêcher de finir six pieds sous terre. Tout en serrant sa matraque de toutes ses forces, il revient près d’Elektra. « Qu’est-ce que tu fais là ? T’as eu envie de te suicider ou bien ? » Elle n’a pas le temps de répondre, les ninjas reviennent à la charge. L’un d’entre eux réussit à plaquer Daredevil au sol. Il perd sa matraque dans la foulée, mais utilise ses mains pour étrangler son assaillant. Pas au point de le tuer, évidemment. Il cherche juste à lui faire perdre connaissance. Il est résistant, trop résistant pour qu’il puisse lui faire perdre son souffle. Finalement, DD opte pour un coup de poing en pleine mâchoire. Aussitôt libéré de l’emprise du ninja, il se redresse et va pour récupérer sa matraque. Un autre ninja prend la relève et lui écrase la main. Il se prend au passage un coup de genou dans la figure, suffisamment puissant pour qu’il ne finisse à nous à terre. Son dos craque méchamment, mais ce n’est pas ce qui l’empêche d’utiliser ses pieds pour renverser l’un de ses nombreux adversaires. Cette fois, il est en bonne posture pour récupérer sa seule et unique arme. A l’aide du câble, il capture le ninja sur le point de surprendre Elektra par derrière. « Tu me remercieras plus tard. » Qu’il lui dit avec un demi-sourire. Ce bref moment d’inattention lui vaut une attaque gratuite particulièrement violente, une attaque qu'il n'a pas vue venir.

CODAGE PAR AMIANTE

_________________
THE DEVIL OF HELL'S KITCHEN
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Elektra Natchios
Red Thunderbolt

Date d'inscription : 02/06/2017
Messages : 125
Multicomptes : Nope
Dollars : 625
Avatar : Elodie Yung

I am not a dancer, or an artist, or a hero.

I am no longer a daughter or a lover…victim or student or slave.

I am, and I always will be someone's assassin.


MessageSujet: Re: Revenge is hammering in my head | Matthew&Elektra   Dim 30 Juil - 13:01

MATTHEW
&
ELEKTRA
Vengeance is in my heart, death in my hand, Blood and revenge are hammering in my head
L’un des assaillants la faucha et elle tomba durement contre l’asphalte, elle serra les dents et ravala une plainte. Bien sur son chevalier rouge était venu la sauver. La secourir. Lui prêter main forte. Taillant dans la foule de ses assaillants. Elle était agacée qu’il s’en mêle, elle était heureuse qu’il s’inquiète de son sort. Même son ton agressif lui arrache un sourire. Ils ne la tueront pas, pas encore. Elle se redresse, frappe et reçoit des coups, un violent au visage fait éclater sa lèvre, elle crache un peu de sang, mais elle n’est pas prête d’abandonner, galvaniser par la présence de Matthew. Elle pare et attaque, elle blesse elle ne veut plus tuer devant lui, c’est une nouvelle forme de pudeur. Alors elle assomme, quand bien même leurs morts ne compte pas à ses yeux. Sa matraque la frôle, lui évite une attaquen elle lui sourit, elle s’en fout qu’il ne puisse pas le voir, il sait probablement. Elle, par contre, voit l’attaque survenir contre lui et elle bondit, elle plante une lame dans l’épaule et l’y laisse pour arracher le katana des mains de l’assaillant.

« De rien » rétorque t-elle avec un certain amusement.

A eux deux elle est certaine qu’ils peuvent venir à bout de cette bande, il lui donne confiance. Eux deux contre une armée, le même stupide idéal qui lui a valut de finir empaler sur sa propre arme. Cette idée loin de la faire relativiser, décupla son désir de vengeance et l’assurance de cette victoire-ci. Elle n’était pas ici par hasard, elle était quasiment certaine d’y trouver de nouvelles personnes harnachées à des perfusions, se faisant ponctionner leur sang pour les biens de leur petit rituel macabre. Ils assurent respectivement leurs arrières, dos à lui, c’est presque une danse, le visage à demi tourné guettant tout de même le prochain mouvement elle finit par lui demander :

« Tu me suivais, Daredevil ? »

Un katana dans une main un saï dans l’autre, c’est une épreuve pour elle de ne tuer personne, voir ses ennemis se relever, même douloureusement est frustrant. Leur nombre diminue, la porte ouverte à arrêter de vomir des flots de ninja. Ils sont en surnombre, mais ce que voulait Elektra c’était les faire sortir. Elle laisse tomber le katana et agrippe le poignet de Matthew, puis s’élance vers la porte, elle espère juste qu’il suive, qu’il comprenne. Elle se penche un instant pour récupérer au vol son second saï toujours planté dans un ninja. Une fois à l’intérieur, elle poussa la porte métallique, rabattis le loquet et chercha dans la semi obscurité de quoi bloquer la porte.

« Aide moi, souffla t-elle en se dirigeant vers un alignement de casiers »

Essoufflée, si tôt les casiers effondrés dans un vacarme assourdissant devant la porte, elle s’appuya contre le mur, rangeant ses sais dans leurs encoches pour le moment et baissant son col pour aspirer plus d’air et calmer les battements de son cœur. Ils étaient un peu tranquille, probablement pas longtemps, les ninjas étaient bloqués dehors et les fenêtres trop petites pour qu’ils s’y glissent. Elle essuyé du dos de la main le sang qui perlait à sa lèvre, grimaçant un peu, son regard ne quittait pas Matthew.

« Je te manquais ? »

Elle récupérait vite et avait retrouvé l’ironie légère qui caractérisait ses intonations. Elle entendait les sbires de la main tenter de forcer la porte, ils n’y arriveraient pas. Ils se lasseraient bien vite et trouveraient probablement une solution, le bâtiment était large et ils devaient désormais se douter qu’elle comptait détruire leur petite installation. Elle était fébrile, pressée autant qu’angoissée à l’idée de retrouver les installations par lesquelles elle était revenue. Elle se souvenait du sang poisseux qui la recouvraient, de la terreur. Elle ravalait tout ça, ce qui la maintenait sur place était la perspective de voir tout ça voler en éclat. Elektra en avait besoin, détruire autant que possibles ces lieux abjectes .C’était aussi la présence de Matthew peu importe son état d’esprit, il était là. Il l’empêchait de s’enfoncer dans ses noirs desseins, il la rattachait à une humanité dont elle se sentait dépossédée.
 

 

CODAGE PAR AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Matthew Murdock
Héros indépendant - STAFF

Date d'inscription : 03/06/2017
Messages : 227
Multicomptes : Aucun
Dollars : 956
Avatar : Charlie Cox

Age : 30 ans
Surnom : Matt
Nom de code : Daredevil
Localisation : Hell's Kitchen
Pouvoir : Sens décuplés (odorat, ouïe, toucher, goût), sens radar, agilité, force, rapidité, endurance, acrobatie
Métier : Avocat, w/ Foggy ♥
Race : Humain


#Victime:
 


MessageSujet: Re: Revenge is hammering in my head | Matthew&Elektra   Sam 5 Aoû - 14:45

ELEKTRA
&
MATTHEW
Revenge is hammering in my head
Elle le soupçonne de l’avoir suivie jusqu’ici, et il ne peut pas lui en vouloir. Il en aurait été parfaitement capable. Depuis toujours, Elektra attise sa curiosité et réveille ses inquiétudes. Matt la connaît, elle et sa fâcheuse tendance à être impliquée dans des histoires sanglantes. C’est plus fort que lui. Quand il la sait en ville, il se sent obligé de garder un œil sur elle. Pourtant, cette fois, il s’était juré de rester le plus loin possible d’elle. Simple question de protection, sans doute aussi de fierté. Il avait fini par accepter son retour, mais souhaitait toutefois conserver une certaine distance entre eux deux. Il y a toujours cette pointe de rancœur qui subsiste, cette sensation d’avoir été manipulé à de trop nombreuses reprises. Rester loin d’Elektra ne pouvait pas lui faire de mal. Mais c’est La Main qui l’a ramené tout droit vers elle, contre sa propre volonté. « Non, ce sont eux que je suivais. »  Matt n’explique pas pourquoi. Il ne lui dit pas qu’ils sont venus jusqu’à chez lui pour le tuer. Ils n’ont de toute façon pas le temps pour les bavardages. Ces ninjas sont coriaces et agressifs. La moindre seconde n’inattention peut leur être fatale. Ils se battent ensemble, et s’accordent miraculeusement à ne tuer personne. Ca le surprend ; il s’attend à voir des têtes tomber dans des mares de sang. Elektra ne fait que blesser ses adversaires, les assommer avec suffisamment d’impact pour qu’ils restent au sol. Matt esquisse un sourire en remarquant ses efforts. Il n’ira pas jusqu’à croire qu’ils partagent finalement la même vision de la justice, mais ça lui plait de constater que sa présence peut changer la donne.

Elektra lui attrape soudain une main et l’entraîne à l’intérieur du bâtiment. Les ninjas, réactifs, tentent de les rattraper. Les deux amants s’engouffrent à l’intérieur juste à temps, tandis que les hommes de La Main se heurtent à la lourde porte métallique qu’Elektra s’empresse de verrouiller. Ensemble, ils la bloquent en faisant tomber une rangée de casiers juste devant. Même dans cet endroit parfaitement clos, il capte les battements de cœur furieux de ses ennemis. Ça le fait sourire. Pour une fois, lui et Elektra ne s’en sortent pas trop mal. Matt n’est pas idiot au point de se sentir serein et rassuré, cependant. Si cet endroit est leur refuge, ils doivent en connaître tous les recoins, de même que tous les accès. Ce n’est peut-être qu’une question de temps avant qu’ils ne se retrouvent tous à l’intérieur. Il profite de ce moment de répit pour reprendre son souffle. Leurs deux respirations se régularisent petit à petit, alors que les ninjas s’agitent toujours de l’autre côté de la porte. Matt se rapproche un peu d’Elektra. Evidemment qu’elle lui manquait. Elle lui manque constamment, mais ce n’est pas ce qui l’a conduit ici ce soir. Il se contente d’afficher un mince sourire, tout en sachant pertinemment qu’elle saura le déchiffrer.

Il sent une vague de panique submerger la jeune femme. Quoiqu’il ne soit pas sûr que ce soit véritablement de la panique. Il suppose que l’endroit renferme son lot de mauvais souvenirs. Les sourcils froncés, il se permet de poser sa main contre le bras d’Elekra. Un geste timide qui traduit une tentative d’apaisement. Il perçoit à peine ses peurs et ses craintes, il décèle partiellement sa fragilité, mais en même temps, il capte entièrement sa rage de vaincre. Elle ne laissera pas La Main la détruire à nouveau. « C’est quoi ton plan ? » Au lieu de perdre du temps en lui demandant pourquoi elle est ici, il passe directement au plus important. Il se doute cependant que la jeune femme n’ait pas vraiment de plan. Quand il s’agit de La Main, ses actions ne sont contrôlées que par son impulsivité et son besoin insatiable de vengeance. « Je peux t’aider. » Souffle-t-il avec sincérité et sérieux. « Je sais que je t’ai manqué aussi, c’est l’occasion d’en profiter. » Il s’autorise lui aussi un soupçon de légèreté malgré les menaces tonitruantes des monstres qui martèlent toujours la porte. Les coups s’estompent cependant, Matt entend des bruits de pas qui s’éloignent. S’ils ne s’activent pas immédiatement, lui et Elektra pourraient bien se retrouver dans une position délicate. La situation ne sera pas longtemps à leur avantage.

CODAGE PAR AMIANTE

_________________
THE DEVIL OF HELL'S KITCHEN
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Elektra Natchios
Red Thunderbolt

Date d'inscription : 02/06/2017
Messages : 125
Multicomptes : Nope
Dollars : 625
Avatar : Elodie Yung

I am not a dancer, or an artist, or a hero.

I am no longer a daughter or a lover…victim or student or slave.

I am, and I always will be someone's assassin.


MessageSujet: Re: Revenge is hammering in my head | Matthew&Elektra   Mar 8 Aoû - 11:03

MATTHEW
&
ELEKTRA
Vengeance is in my heart, death in my hand, Blood and revenge are hammering in my head
Le poids de sa main contre son bras lui procure un certain réconfort, ce n’était rien pourtant, elle relève le visage vers lui. C'est un signe d'apaisement, il sent son trouble, sa peur, sa colère. Il a rapidement su lire en elle et il est sincère, elle a foi en lui et quand il lui dit qu'il peut l’aider, elle a envie d'y croire mais ça risque de ne pas lui plaire. Son plan il risque de le détester, elle n’a pas envie de se battre contre lui, elle préfère lorsqu’ils se battent côte à côte.

Il plaisante ou flirte, elle n’a jamais bien su distinguer les deux. Son sourire même léger lui réchauffe le cœur. Est ce qu’un jour seulement elle pourra prétendre ne plus rien ressentir ? Tourner la page Murdock. Probablement pas, leur histoire est une trop belle tragédie. Elle n'a pas envie d'y renoncer, pas plus qu'elle n'a envie d’y croire. Elle a retrouvé son souffle, elle cherche une façon d'expliquer sa présence qui ne se résume pas à une volonté de pur carnage. Une tournure pour rendre légitime son attaque. Rien n'y fera.

« Au second sous-sol, il y a une de leur maudite salle de rituel et…, elle hésite un instant, mon plan risque de profondément te déplaire. »

En bas, il y a des zombies harnachés à des perfusions, il y a peut être quelqu’un dans le sarcophage qui ne manque jamais de se trouver dans leurs macabres mausolées. Peut être aussi qu'il n'est pas vide. Garni d'un de ceux que La Main estime digne d’être ramené. Qu’il ou elle explose aussi. Qu’ils aillent tous au diable, ou dans l’enfer blanc de la Bête peu importe. Elle s’est servie dans l’artillerie des Thunderbolts, quelques grenades solidement attachées en plus du fusil préalablement abandonné. Elle fait quelques pas, ils n’ont pas de temps à perdre, l’endroit est lugubre. Elle pousse une porte , l’odeur derrière est celle poisseuse du sang, rance de la maladie et de la pourriture, l’air est vicié, elle n’hésite pas plus alors que tout en elle lui hurle de quitter les lieux, elle prend une inspiration puis s’engouffre dans une cage d’escalier.

« Les gens qui sont là dessous ne sont plus humain, dit-elle précautionneusement tout en sachant qu’il sera en désaccord, la drogue de Gao les tue à petit feu et La Main les maintient dans une demi vie »

Ils servent de chair à canon, ceux qu’il a délivré ont tué des infirmières, ceux-ci feront la même chose. Elle a progressé rapidement, ils n’ont pas le temps, pas le temps d’argumenter sur le bien, le mal et le sens de leur vie. Ceux des silhouettes recroquevillées dans leur cage, maigre pour le plupart, ils n’ont même plus la force de geindre ou de se traîner. Leur drains montent au plafond et retombent sur un lourd sarcophage marqué des signes du black sky, la rage la prend et elle n’a rien pour la défouler, impossible de bouger le trop lourd couvercle de pierre et aucun des zombies ne semble enclin à la bataille pour le moment.

« Je veux faire exploser cet endroit. Est ce que tu vas essayer de m’en empêcher ? »

Il y a de l’impatience dans sa voix, du défi, elle se braque avant même de savoir ce qu'il va dire. Elle connait ses valeurs, ses principes, leur profonde contradiction et pourtant elle désirerait juste une fois son approbation. Puis, soudain un bruit de verre brisé à l’étage leur signale que les ninjas ont trouvé un moyen de passer. Ils ont très peu de temps et Elektra frôle déjà les grenades. Elle veut la destruction, le bruit de la pierre qui s’effrite, le feu qui rouge, la chair qui brûle, l’asphyxie bienvenue pour les demi-vivants et priant que le cadavre dans sa boîte ne sorte pas. Elle a peur parce qu’ici ils sont pris au piège comme des rats, qu’ils n’ont pas le temps de se battre et de battre leurs adversaire, elle a peur de finir dans cette boîte une fois encore, pire encore qu’il termine dedans.

La tête dressée, elle guette les bruits. Son cœur bat la chamade, elle a été présomptueuse, trop impulsive concernant cette mission. Elektra a reporté une main à un sai, elle se déteste de tergiverser alors qu'elle avait pris de belles résolutions, c'est sa présence qui remet tout en question. Elle a cette impression d'être testé sans savoir avec quel degrés de sévérité. Le barème s'étendant de monstre à passable et c'était incroyablement frustrant pour elle de s'en soucier. Tous ces sentiments la perforaient, la paralysaient, elle oscillait entre la panique et la rage. Elle détache une grenade qu'elle lance vers le cercueil puis s'élance, ses mains pour protéger les oreilles de Matthew, elle le fait basculer derrière un pilier métallique juste a temps pour qu'aucun des deux n'est à souffrir des éclats. L’explosion déchire le silence et semble se répercuter a l'infini contre le métal du bâtiment. Elektra risque un regard, le sarcophage est éventré et il suinte le sang qui n'a pas été projeté par l'explosion. Il n'était pas vide et cette constatation lui procure une profonde satisfaction.


 

 

CODAGE PAR AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Matthew Murdock
Héros indépendant - STAFF

Date d'inscription : 03/06/2017
Messages : 227
Multicomptes : Aucun
Dollars : 956
Avatar : Charlie Cox

Age : 30 ans
Surnom : Matt
Nom de code : Daredevil
Localisation : Hell's Kitchen
Pouvoir : Sens décuplés (odorat, ouïe, toucher, goût), sens radar, agilité, force, rapidité, endurance, acrobatie
Métier : Avocat, w/ Foggy ♥
Race : Humain


#Victime:
 


MessageSujet: Re: Revenge is hammering in my head | Matthew&Elektra   Ven 1 Sep - 23:39

ELEKTRA
&
MATTHEW
Revenge is hammering in my head
Avant même qu’elle n’ouvre la bouche, Matt devine que le plan d’Elektra sera loin de lui plaire. Elle n’a pas besoin de le détailler, il comprend où elle veut en venir. Faire exploser l’endroit et tous ceux qui s’y trouvent. Son plan, aussi inhumain soit-il, reste le seul et meilleur moyen de réellement fragiliser La Main. C’est pour ça qu’il hésite. Tuer des individus, innocents ou non, c'est contre ses principes et ses valeurs. Ça a toujours été le cas. Il se doutait pourtant que Daredevil le pousserait à transgresser certaines des limites qu’il s’est lui-même imposées. La Main est une organisation qui a toujours été largement au-dessus du système judiciaire. Placer ceux qui la dirigent derrière les barreaux ne ferait que retarder leurs terribles plans et autres attaques meurtrières. Une solution vaine, inefficace contre cette guilde d’assassins. Mais celle d’Elektra lui semble trop radicale. Au plus profond de lui-même, Matt se demande s’il n’y aurait pas une solution pour sauver ces zombies. Sa question reste informulée, il se contente de rester là, silencieux, à peser le pour et le contre. Il ne peut pas foncer dans la gueule du loup sans penser aux vies qu’ils risquent d’arracher, peut-être injustement. Il ne peut pas accepter un tel plan sans s’interroger un minimum sur les répercussions de leur acte. Rien ne l’empêche de faire demi-tour non plus. Mais il y a quelque chose qui le retient, et il ne sait pas si c’est Elektra ou le fait d’avoir une occasion de détruire un bout de La Main. Alors en attendant, il la suit bêtement, lui aussi agressé par l’odeur désagréable du sang. Il ne sait pas quoi faire, ni même quoi dire. Il a envie d’être le premier à faire exploser cet endroit et paradoxalement, il aimerait pouvoir s’enfuir en se disant qu’avoir tapé sur deux ou trois ninjas était déjà une bonne chose. Elektra le met au pied du mur et il n’a aucune idée de ce qu’il doit faire. Peut-être que pour une fois, il pourrait abandonner sa vision manichéenne de la vie. Juste une fois.

Le verre se brise et Matt comprend qu’ils n’ont plus le temps pour s’accorder une quelconque réflexion philosophique sur le plan d’Elektra. Il lève la tête en l’air, essayant de deviner combien de temps il leur reste avant d’être encerclé par les hommes de La Main. Entre temps, Elektra décide de faire exploser le sarcophage avant de protéger Matt en l’entraînant rapidement à l’abris de l’explosion. Il sent la panique et la peur de la jeune femme. Et également une pointe de satisfaction. Évidemment. Le temps de quelques secondes, le Démon songe à dissuader Elektra de poursuivre sa mission. Elle a détruit le sarcophage, ce qui constitue déjà une victoire. Elle pourrait en rester là, ils pourraient en rester là. Ils ont encore le temps de quitter les lieux avant que les ninjas n’arrivent. Mais il s'empare soudain d'une grenade, et il la lance un peu au hasard vers les cages encore habitées. Dans la foulée, Matt attrape l’une des mains d’Elektra pour l’éloigner à son tour de l’explosion. Il redoute déjà les cris stridents des zombies et la culpabilité qui promet de le ronger durant plusieurs jours. Ce qu’il vient de faire, il l’a fait par impulsivité. Sans prendre en compte les principes avec lesquels il a grandi. Il veut libérer New-York de la peur, assurer une vie paisible à chacun des habitants qui y vivent. Il se laisse submergé par cette violente envie de vengeance et bloque tout le reste, à peine conscient de se laisser glisser sur une pente dangereuse. Elektra n’a pour le moment plus à se soucier de ce que Matthew pense. Elle peut, au contraire, compter sur lui.

D’une seconde à l’autre, leurs ennemis seront là, prêts à reprendre le dessus. « Il faut qu’on les surprenne. » Souffle-t-il tout en passant l’endroit au sens radar. Ils doivent les attendre, se cacher dans l’ombre, surgir au moment où ils s’y attendent le moins et les faire exploser comme les zombies et comme le sarcophage. Matt n’a jamais été aussi déterminé à en finir. Tout ce qu’il a défendu ces dernières années n’a plus lieu d’être, et tant qu’aucune de ses habituelles questions existentielles ne viendra le titiller, Matthew promet d’être un adversaire redoutable.

CODAGE PAR AMIANTE

_________________
THE DEVIL OF HELL'S KITCHEN
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Elektra Natchios
Red Thunderbolt

Date d'inscription : 02/06/2017
Messages : 125
Multicomptes : Nope
Dollars : 625
Avatar : Elodie Yung

I am not a dancer, or an artist, or a hero.

I am no longer a daughter or a lover…victim or student or slave.

I am, and I always will be someone's assassin.


MessageSujet: Re: Revenge is hammering in my head | Matthew&Elektra   Lun 4 Sep - 23:20

MATTHEW
&
ELEKTRA
Vengeance is in my heart, death in my hand, Blood and revenge are hammering in my head
Elle pensait qu’il allait la sermonner, elle pensait qu’il allait s’énerver, qu’il allait essayer de la raisonner, de lui expliquer à quel point c’était mal. Elle pensait qu’ils allaient devoir se battre encore et elle s’y était préparée. Jamais elle n’aurait imaginé  le voir se saisir d'une grenade pour la lancer, elle en resta un instant subjuguée, inconsciente du danger jusqu’à ce qu’il saisisse sa main pour la mettre à l’abri à son tour. Son cœur pulse dans sa poitrine presque brutalement, elle le dévisage incertaine et fébrile. Il n’y a pas de remord dans son ton. Il est prêt à les tuer, son cœur cogne plus fort, brasse presque violemment le sang dans ses veines, elle sourit, probablement trop, proche de lui elle sent son souffle, elle a envie de l’embrasser alors elle le fait. Elle sait que ce n’est pas le moment, mais elle ne pense pas avoir été aussi heureuse depuis très longtemps, alors elle l’embrasse comme s’ils étaient entre deux rayonnages de la bibliothèque de Columbia. Il y’a de l’urgence, de la férocité, le goût du sang et des braises dans ce baiser. Sa main crochetée contre sa nuque et tout son corps qui l’appelle.

« Détruisons les monstres »

Sa voix est un souffle exaltée, un chuchotement, une confidence, une promesse. Elektra se sent invulnérable : Matthew est à ses côtés. Prêt à se battre, prêt à éliminer leurs ennemis. Et ça la plonge dans un état de félicité en déconnexion totale avec la réalité de leur situation. C’est dangereux mais peu importe, Elektra a toujours eu un étrange rapport au danger, ce n’était pas l’heure de s’en formaliser puisque leurs ennemis étaient parvenus à passer. Ils avaient peu de temps pour réagir mais n’étaient plus empêtrés dans la moral et c’était un soulagement profond. Un qui valait presque la défaite de leurs ennemis. Il fallait maintenant qu’ils arrivent à sortir vivant d’ici, tous les deux.

Perchés sur les poutres métalliques juste à temps pour conserver un léger effet de surprise, les laisser s’avancer et dégager le passage qui serait leur salut avant de lancer une nouvelle grenade. Le bâtiment était une zone de guerre, des geignements de souffrance et d’agonie, la douleur et la colère. Elektra n’appréciait guerre ce genre d’artifices mais leur surnombre l’obligeait à faire des concessions, cependant sitôt qu’elle le put elle s’élança au combat, tout saï dehors. Assurant les arrières de Matthew comme lui pouvait assurer les siens. Fort heureusement il n’y avait là que les fantassins, de la chair à canon qui tombait sous ses lames. Ses gestes étaient précis et d’une grâce certaine, l’air sifflait à peine lorsque d’un mouvement elle plantait l’un puis l’autre. C’était beaucoup plus facile que de les assommer, plus efficace aussi. Si elle avait voulu faire un pas dans le monde de Matthew, jamais il ne serait parvenu à lui ôter de l’esprit que la mort était bien la meilleure solution pour que les ennemis ne se relèvent pas. Encore qu’il s’agissait de La Main mais ils ne gâcheraient pas leur rituel pour des petits combattants.

Une entaille, deux entailles, elle serrait les dents, la troisième entaille fut plus profonde et lui fit lâcher un cri. Elles étaient nombreuses les légions de la main et il semblait que jamais les combattants ne diminuaient, malgré les corps qui jonchaient le sol. Il était temps d’envisager une retraite. Le souffle un peu plus court, son regard scannait la scène à la recherche d’une brèche dans laquelle s’engouffrer. S’échapper vite pour mieux les enterrer ici. Quelques mots échangés entre deux souffles hachés, elle lui indique l’endroit ou se trouve leur ticket de sortie, il ne lui reste que deux grenades et elle en accroche une à son costume. Ils doivent tenter leur chance maintenant et s’arracher au combat.

Pile : Prête à s’élancer, elle se heurte à un ninja, il n’est pas comme les autres, ses coups sont moins prévisibles, parce que ce n’est pas un des zombies, le parer lui demande déjà une énergie considérable, il cherche à l’éloigner de son allié et il y parvient assez bien. Il ne semble pas chercher à la tuer et ce qui l’effraie


Face : Dans une parfaite symbiose, Matthew et Elektra après avoir mis quelques ennemis à terre parviennent à entamer leur fuite. Elektra lance une grenade en arrière.


SI FACE

Pile : la grenade explose et ensevelie les guerriers de La Main

Face : la grenade est adroitement envoyé vers le fond et les ninja sont à nouveaux à leurs trousses

 

 

CODAGE PAR AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Date d'inscription : 22/10/2015
Messages : 773
Dollars : 5409

MessageSujet: Re: Revenge is hammering in my head | Matthew&Elektra   Lun 4 Sep - 23:20

Le membre 'Elektra Natchios' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Pile ou Face' :


--------------------------------

#2 'Pile ou Face' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mnoii.org


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Revenge is hammering in my head | Matthew&Elektra   

Revenir en haut Aller en bas
 
Revenge is hammering in my head | Matthew&Elektra
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DART to Haiti - Words of Thanks to Canadian Head of State
» Matthew "Matt" Williams
» Buy you gotta keep your head up { Adam Carter
» you say good morning when it's midnight going out of my head alone in this bed ∞ 6/11/11 4h35
» GHOST IN MY HEAD (ft. THE peacekeeper)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel, No one is innocent ::  :: Etat de New-York-